Gestion des risques

Fiabilité
Points-Clés

Le risk management, ou gestion des risques, est le processus d'identification, d'évaluation et de gestion des risques potentiels pour atteindre les objectifs organisationnels tout en minimisant les impacts négatifs.

Que signifie la gestion de risques ?

La gestion des risques est le processus d’identification, d’évaluation et de hiérarchisation des risques liés au capital et aux gains d’une organisation, ainsi que la prise de mesures pour minimiser, surveiller et contrôler l’impact de ces risques.

L’objectif de la gestion des risques est d’équilibrer le risque et la récompense en minimisant l’impact négatif des risques sur la performance financière et la réputation d’une organisation, tout en maximisant les opportunités potentielles qui peuvent découler de la prise de risques.

Techopedia explique la gestion de risques 

La gestion des risques implique plusieurs activités. Notamment l’identification des risques potentiels, l’évaluation de la probabilité qu’un risque particulier se produise, l’évaluation de son impact potentiel et la mise en œuvre de stratégies pour gérer le risque.

Pourquoi la gestion de risques est important?

La gestion des risques est importante car elle aide les organisations à fonctionner de manière plus efficace et efficiente, tout en protégeant leurs actifs, leurs gains et leur réputation. En plus d’identifier et de gouverner les risques potentiels pouvant entraîner des pertes financières, la gestion des risques soutient:

  • Conformité : De nombreuses industries sont soumises à des réglementations strictes. Les organisations peuvent se conformer plus facilement aux réglementations lorsqu’elles identifient et gèrent de manière proactive les risques potentiels liés à la conformité.
  • Gestion de la réputation : Les organisations peuvent contribuer à préserver leur réputation en identifiant et en gérant les risques susceptibles de causer des dommages à leur réputation.
  • Prise de décision : Les organisations peuvent prendre de meilleures décisions lorsqu’elles comprennent clairement les risques potentiels par rapport aux avantages associés à différentes options.
  • Recherche et développement : La gestion proactive des risques peut également aider les organisations à identifier des opportunités commerciales potentielles en comprenant les risques associés à différentes actions.
  • Continuité : Une gestion efficace des risques peut aider une organisation à continuer à fonctionner et à survivre en cas de crise en identifiant et en atténuant les risques susceptibles de causer la défaillance de l’entreprise.

Comment l’IA modifie-t-elle la gestion des risques ?

L’IA change la gestion des risques en fournissant de nouveaux outils et techniques pour identifier, évaluer et atténuer les risques. Elle permet aux organisations d’analyser de grandes quantités de données et d’identifier des motifs et des tendances pouvant indiquer des risques potentiels.

Les solutions de gestion des risques alimentées par l’IA peuvent également être utilisées pour automatiser et rationaliser les processus d’évaluation des risques, les rendant plus rapides et plus précis. De plus, l’IA peut être utilisée pour développer des modèles prédictifs qui aident les organisations à anticiper et à se préparer aux risques potentiels à l’avenir.

Malheureusement, l’utilisation de l’IA peut également introduire de nouveaux risques, notamment :

  • Biais : Les systèmes d’IA peuvent perpétuer voire amplifier les biais existants dans les données sur lesquelles ils sont formés, ce qui peut conduire à des décisions inexactes et injustes.
  • Sécurité : Les systèmes d’IA sont vulnérables aux cyberattaques pouvant perturber les opérations ou compromettre des données exclusives ou personnellement identifiables.
  • Déplacement d’emploi : À mesure que les systèmes d’IA deviennent plus capables de remplacer les travailleurs humains, le risque de perte d’emploi augmente pour certaines professions.
  • Manque d’explicabilité : Les systèmes d’IA complexes peuvent être difficiles à comprendre et à interpréter pour les humains, ce qui accroît le risque que personne ne puisse expliquer les décisions d’un système d’IA.
  • Dépendance : Si une organisation devient trop dépendante des systèmes d’IA, cela accroît le risque de favoriser une culture où il y a un manque de responsabilité, ce qui peut rendre la récupération difficile en cas de défaillance du système.
  • Mauvais usage : Les systèmes d’IA sont puissants et peuvent être utilisés à des fins nuisibles. À mesure que les applications d’IA deviennent plus faciles à développer et à déployer, cela accroît le risque de les utiliser à des fins malveillantes, telles que des cyberattaques et des campagnes de désinformation.

Cadres de gestion des risques

Un cadre de gestion des risques est un ensemble de lignes directrices et de procédures pour identifier, évaluer et hiérarchiser les risques, ainsi que pour mettre en œuvre des plans et des contrôles de gestion des risques.

Un cadre d’évaluation des risques offre aux organisations une approche systématique pour traiter les risques de manière cohérente et reproductible. L’objectif ultime d’un cadre de gestion des risques est d’aider les organisations à prendre des décisions éclairées qui équilibrent le risque et l’opportunité. Des cadres de gestion des risques populaires incluent :

ISO31000
ISO 31000 fournit des lignes directrices et des principes généraux pour initier, mettre en œuvre, maintenir et améliorer la gestion des risques. Il aide les organisations à :

  • Comprendre le contexte dans lequel une organisation opère et identifier les risques susceptibles d’impact sur les objectifs.
  • Communiquer et consulter les parties prenantes afin d’établir une compréhension commune des risques et de la gestion des risques.
  • Mettre en œuvre des options appropriées pour identifier et gérer l’appétit pour le risque.
  • Surveiller et évaluer l’efficacité des activités de gestion des risques et apporter les ajustements nécessaires.
  • Améliorer continuellement la gestion des risques avec un cycle répété d’évaluation, de traitement, de surveillance et d’évaluation.

COSO
Le “Committee of Sponsoring Organizations of the Treadway Commission” fournit un cadre pour utiliser les contrôles internes afin de gérer les risques. Le cadre COSO aide les organisations à :

  • Identifier les objectifs de l’organisation et les risques associés qui pourraient avoir un impact sur ces objectifs.
  • Évaluer la probabilité et l’impact potentiel des risques identifiés.
  • Mettre en place des contrôles pour gérer les risques à un niveau acceptable
  • Surveiller et évaluer l’efficacité des contrôles et du processus global de gestion des risques.

NIST Cybersecurity Framework
Le cadre de cybersécurité du National Institute of Standards and Technology (NIST) a été développé par le gouvernement américain pour aider les organisations à gérer les risques liés à la cybersécurité. Le CSF aide les organisations à :

  • Comprendre leurs risques liés à la cybersécurité en identifiant les actifs qu’elles doivent protéger en priorité, les menaces auxquelles elles sont confrontées et les vulnérabilités susceptibles d’être exploitées
  • Hiérarchiser leurs initiatives de cybersécurité en évaluant la probabilité et l’impact potentiel de différents types de menaces cybernétiques.
  • Mettre en place des contrôles pour gérer les risques cybernétiques à un niveau acceptable.
  • Surveiller en continu l’efficacité de leurs contrôles de cybersécurité et évaluer leur processus global de gestion des risques liés à la cybersécurité.

COBIT
The Control Objectives for Information and related Technology framework provides guidance and best practices for IT governance and management. COBIT helps organizations to:

  • Understand what IT-related risks could impact an organization’s overall business objectives.
  • Assess the likelihood and potential impact of identified risks.
  • Implement controls to manage risks to an acceptable level.
  • Continuously improve the IT risk management process.

ITIL
Le cadre de l’Information Technology Infrastructure Library (ITIL) fournit des conseils et des meilleures pratiques pour la gestion des risques liés aux services informatiques. ITIL aide les organisations à :

  • Comprendre les risques liés à l’informatique qui pourraient avoir un impact sur la prestation et la gestion des services informatiques.
  • Évaluer la probabilité et l’impact potentiel des risques identifiés.
  • Mettre en place des contrôles pour gérer les risques à un niveau acceptable.
  • Améliorer continuellement le processus de gestion des risques liés aux services informatiques.

PMBOK
Le Project Management Body of Knowledge aide les organisations à gérer les risques liés à la gestion de projet. PMBOK aide les organisations à :

  • Identifier quels risques liés au projet pourraient avoir un impact sur la réussite du projet.
  • Évaluer la probabilité et l’impact potentiel des risques identifiés.
  • Mettre en place des contrôles pour gérer les risques à un niveau acceptable.
  • Améliorer continuellement le processus de gestion des risques liés au projet.

Six Sigma
Le cadre Six Sigma utilise l’analyse statistique pour aider les organisations à identifier les sources potentielles de risques et à développer des stratégies pour les réduire ou les éliminer. Six Sigma est souvent utilisé pour aider les organisations à identifier et à atténuer les risques liés à la qualité, à la sécurité, ainsi qu’à la conformité.

Margaret Rouse
Experte en technologie

Margaret Rouse est une écrivaine technique primée et enseignante reconnue pour sa capacité à expliquer des sujets techniques complexes à un public non technique et commercial. Au cours des vingt dernières années, ses explications ont été publiées sur les sites Web de TechTarget et elle a été citée comme une autorité dans des articles du New York Times, du Time Magazine, de USA Today, de ZDNet, de PC Magazine et de Discovery Magazine. L'idée que Margaret se fait d'une journée amusante est d'aider les professionnels de l'informatique et des affaires à apprendre à parler leurs langages hautement spécialisés respectifs. Si…