Le continuation bet au poker ou C-bet : conseils et stratégies

Fiabilité

Le continuation bet au poker est une stratégie qui consiste à ce que le dernier agresseur pré-flop, continue à se montrer agressif, en misant sur nous au flop. C’est une stratégie intéressante, car elle permet de prendre l’initiative au cours du jeu, en misant ou relançant à plusieurs reprises. Dans le cas d’une main forte, vous faites ainsi grossir le pot et maximiser donc la valeur de vos deux cartes. Mais comment bien l’utiliser, pour être sûr d’en maximiser la portée ?

Quand utiliser le Continuation Bet au poker ?

Le continuation bet (ou c-bet) est une règle du poker qui s’applique différemment selon la main que vous jouez. Voici comment procéder, selon que vous disposiez d’une main forte, moyenne ou faible.

Utiliser le c-bet avec une main forte

Vous pouvez utiliser le Continuation Bet avec une main forte ! Au poker, une main forte est une main composée de cartes hautes (J, Q, K et A). C’est une combinaison de cartes pré-flop qui a toutes les chances de remporter la victoire. On pense, par exemple, à un tirage AA ou KK. À titre d’exemple, en un contre un, le tirage AA, vous octroyer 85% de chance de remporter la main !

Continuons avec l’exemple d’un tirage AA pré-flop. Vous pouvez miser ou relancer la BB pré-flop, pour être suivi par un ou deux adversaires. Au flop, si un tirage 7-8-2 sort, par exemple, vous pouvez remiser. C’est le principe même du c-bet. Jouer de manière agressive vous permet d’épurer la table. Il est même possible qu’au flop, tous les adversaires aient décidé de se coucher.

C’est une pratique très appréciée, même des joueurs professionnels. Une étude signée PokerStars tend à démontrer que les joueurs professionnels utilisent le C-Bet, avec une main forte, dans 70% des cas (quand bien même un tirage AA ou KK en head-to-head donne plutôt lieu à un all-in). Une stratégie connue des joueurs expérimentés qui, rapidement, pourraient comprendre ce qu’il se passe… Contrairement aux joueurs débutants, souvent tentés de suivre, même s’ils disposent d’une main moyenne.

Utiliser le c-bet avec une main moyenne

Vous pouvez aussi utiliser le Continuation Bet avec une main moyenne ! Selon les probabilités au poker, une main moyenne pré-flop a des chances plutôt “modérées” de remporter le jeu. On pense, par exemple, à une distribution J-8, qui au flop peut se transformer en paire ou double paire.

Mais dans ce tableau, il est tout à fait possible qu’un tirage avec soit un A, soit un K, soit un Q (voire un 10 ou un 9) vous expose. Pré-flop, vous avez une main correcte, au flop, vous avez une main qui s’avère être un peu plus solide. Dans ce cas précis, le c-bet vous permet de faire croire que vous avez une main très forte, quand bien même vos cartes ne sont pas les meilleures. Vous pouvez ainsi miser 50 à 75% du pot, après avoir misé ou relancé au tour précédent.

Dans le cas d’une main moyenne, la différence entre professionnels et amateurs est assez notable. Un joueur expérimenté aura tendance à parier, mais avec méthode. C’est-à-dire qu’il fera attention à ne pas trop s’exposer, en pariant un pourcentage précis du pot, suffisamment élevé pour pousser les joueurs à se coucher, mais pas suffisamment important pour se mettre en danger.

Côté débutant, une paire de valets au flop peut être perçue comme étant une très bonne main. Et c’en est une, mais dans le cadre d’un tirage J-2-7, par exemple. Dans le cadre d’un tirage A-J-10 ou K-J-3, les risques sont assez élevés. Mais l’envie de remporter le pot peut pousser à faire preuve d’un peu moins de discernement et donc, à parier de manière un peu trop agressive au flop, après l’avoir été pré-flop.

Utiliser le c-bet avec une main faible

Vous pouvez enfin utiliser le Continuation Bet avec une main faible ! Une main faible est une combinaison de cartes distribuées, dont la valeur est perçue comme basse. On pense à un 2-7 dépareillé (qui n’ont pas le même signe). Un C-bet au flop, dans le cas d’un tirage Q – 10 – 7, vous permet de vous positionner, par la suite, sur un tirage plus favorable (un ou deux autres 7, ou un 2).

Pour autant, vous êtes particulièrement exposé, puisque votre paire de 7, au flop, est la paire la plus faible de la main. Cela s’apparente donc à un semi-bluff (vous avez quelque chose, mais vous faites croire que vous avez plus). Il faut donc faire preuve de jugement et adapter sa stratégie, en étant agressif, mais mesuré (en pariant 50% du pot, par exemple).

Chez les joueurs professionnels, ce type de main n’est généralement pas joué au profit de value bet par exemple, sauf en cas de BB et qu’il n’y a pas de relance. Cela permet d’aller voir le flop et d’envisager une bonne surprise. Pour le reste, une distribution 2-7 dépareillée sera, 99% du temps, fold.

Comment utiliser le continuation bet pour bluffer au poker ?

poker c bet

Pour apprendre à miser au poker et utiliser le continuation bet afin de bluffer au poker, vous devez :

  1. Vous devez faire preuve de timing

    Nombre de joueurs, style de jeu de chacun, position sur la table… De nombreux éléments doivent être pris en compte avant d’effectuer un continuation bet. Si vous êtes le dernier à parler pré-flop et qu’il ne reste qu’un ou deux adversaires, il peut être intéressant d’aller les chercher. Si vous êtes le premier ou le second à parler sur une table de 6 ou 9, vous prendrez de sérieux risques.
  2. Le C-bet bluff, une pratique “répandue”

    Attention à ne pas effectuer que des c-bet qui se basent sur le bluff. Votre stratégie pourrait vite être mise à jouer. D’ailleurs, saviez-vous que certaines études tendent à démontrer qu’un joueur sur deux qui c-bet, est en bluff ? Gardez-la à l’esprit !
  3. Attention à la valeur de votre bluff

    De manière générale, un c-bet au flop représente 50 à 75% de la valeur du pot. C’est un sizing suffisant pour pousser les mains qui n’ont rien à se coucher, et pour faire payer les joueurs qui pensent avoir quelque chose de solide ou qui l’espèrent. Ne pas miser assez pourrait permettre aux adversaires agressifs de relancer. Vous vous retrouveriez dans une situation ou vous auriez vous-même à “call” et ne mèneriez donc plus vraiment la main.
  4. S’adapter aux adversaires et faire preuve de cohérence

    Un c-bet bluff ou semi-bluff ne sera réussi que si le jeu de l’adversaire est pris en compte. Face à un joueur loose, qui a le goût du risque et qui suite les trois quarts du temps, vous aurez des chances d’être call. Attention toutefois, leurs mains sont souvent difficiles à lire. De même, restez cohérent ! Effectuez vos c-bet bluff de la même manière que vous jouez lorsque vous avez une main forte. Cela induire vos adversaires en erreur.

Le continuation bet au poker s’utilise surtout si vous avez une très bonne main pré-flop ! En revanche, vous pouvez aussi l’utiliser dans le cadre d’un bluff bien mené et donc, remporter des pots que vous n’auriez probablement pas été en mesure de remporter autrement.

Le bluff consiste à faire croire aux personnes autour de la table, que la main que vous avez actuellement est particulièrement forte quand bien même… La réalité est plutôt inverse. L’objectif, ici, est de se montrer offensif, pour pousser ses adversaires à se coucher pour remporter la partie.

Quand éviter d’utiliser le continuation bet ?

Quand bien-même le c-bet est une bonne stratégie à adopter si vous jouez au poker, on ne peut pas utiliser le C-Bet dans toutes les situations.

Ne pas utiliser le c-bet si plusieurs adversaires suivent

Dans le cas où vous remisez pré-flop et que plusieurs adversaires vous suivent, il peut être risqué de continuer à c-bet. Plus il y a de cartes en jeu, plus le risque de voir une main forte être jouée est élevé.

À titre d’exemple, si vous avez relancé avant le flop et que trois joueurs ont suivi, il est probable que l’un d’entre eux ait touché quelque chose sur le flop. Le risque est d’autant plus élevé si de grosses cartes sortent.

Un tirage Q-7-J pourrait vous être particulièrement défavorable, même si vous avec un 10-10 ou un 10-7 entre les mains. La probabilité qu’une personne ait une reine ou un valet est plus importante s’il y a du monde qui joue !

Ne pas utiliser le continuation bet contre des joueurs qui payent tout le temps (calling station)

On parle de calling station (ou de joueur loose) pour définir les joueurs qui suivent très souvent les mise ou relance, quand bien-même leur distribution est moyenne ou faible. Face à ce type de profil, le c-bet peut s’avérer être peu efficace (pour ne pas dire contre-productif).

Ce type de joueur est particulièrement difficile à lire, car on ne sait jamais vraiment s’il a une bonne ou une mauvaise main. Le fait de suivre la plupart du temps induit forcément en erreur.

C-Bet sur ce type de profil (notamment en bluff ou semi-bluff) revient donc à prendre des risques inutiles. Naturellement, tout dépend du tirage. Au flop, si vous vous retrouvez avec un brelan d’as ou de roi, vous pouvez faire fi de ce conseil, votre main étant probablement la plus puissante du jeu.

Chez les professionnels, ce type de situation n’arrive que très fréquemment. En effet, les joueurs loose, s’ils existent, sont relativement limités. Les experts, en outre, arrivent à bien lire les profils et s’adaptent parfaitement aux personnes qui se trouvent en face.

Ne pas utiliser le C-bet en étant hors de position

Être hors de position signifie que vous devez parler avant tout le monde. Or, dans cette situation, il n’est pas possible de C-Bet. Avant de parler ou de relancer pré-flop, vous devez avoir une idée du nombre de joueurs qui va vous suivre, mais aussi des profils concernés.

Chez les amateurs, il n’est pas rare de voir des joueurs parler, hors de position, qui suivent une BB ou qui la relance, même avec un jeu moyen ou faible (tirage 10-6, par exemple). Chez les professionnels, outre la main tirée, c’est aussi la position qui entre en compte et il apparaît peu probable qu’un joueur expérimenté parle avec une telle main.

Comment améliorer ses continuations bet : les stratégies ?

c-bet au poker

Pour améliorer ses continuations bet au poker, voici 2 stratégies à suivre.

Utiliser le c-bet lorsque le flop est fort

Lorsque le flop est fort (que des cartes hautes sont sorties), il est probable que vous avez touché quelque chose. Dans cette situation, continuer à parier (continuation bet) peut être un moyen de valoriser la valeur de votre main initialement tirée.

Par exemple, si vous avez relancé avant le flop avec une main comme A-K et que le flop révèle A-K-5, vous avez deux paires, les plus hautes du jeu. C-bet peut inciter vos adversaires à vous suivre (il est imaginable que l’un d’entre eux ait un As par exemple).

Attention toutefois ! Miser trop gros (75% du pot, par exemple) peut inciter vos adversaires à se coucher. Vous récupérerez le pot pré-flop, mais c’est tout, ce qui n’est pas rendre justice à un tel tirage.

Utiliser le c-bet quand vous avez bien lu la main de votre adversaire

Si vous estimez que votre adversaire a une main faible ou moyenne, vous pouvez faire un C-bet pour le forcer à se coucher et récupérer le pot au flop, même si votre main peut, elle aussi, être perçue comme “moyenne”.

Sur un tirage 8-8, avec un flop Q-9-5, si votre adversaire vous suit à l’agression pré-flop puis check, vous êtes en droit d’estimer qu’il n’est actuellement pas bien positionné. Attention toutefois, la lecture des cartes de l’adversaire n’est pas une science exacte, cela se travaille. Mais à terme, vous disposerez d’une nouvelle compétence vous permettant de mieux gérer les moments clés.

Notre conclusion sur la stratégie du Continuation Bet

Stratégie permettant de maximiser les chances de remporter une main quand bien même, vous n’avez pas de bonnes cartes, la stratégie du continuation bet (ou c-bet) reste soumise à quelques règles pour être utilisée de manière totalement efficace (notamment au nombre de joueurs qui suivent, au profil des joueurs ou à sa position sur la table). Attention donc à bien étudier le sujet, car comme nous avons pu le dire à diverses reprises, le poker n’est pas une science exacte.

FAQ – Tout savoir sur le C-Bet

Peut-on utiliser le continuation bet au poker en ligne ?

Le continuation bet est-il une bonne technique pour gagner au poker en ligne ?

Comment faire un continuation bet ?

References

 

  1. https://www.ffpoker.org/
  2. https://www.laliguedepoker.org/
Florian GUENET
Journaliste sur les Cryptomonnaies
Florian GUENET
Journaliste sur les Cryptomonnaies

Florian Guenet est un spécialiste du contenu et rédacteur chevronné, dont l'expertise est un atout précieux pour les lecteurs de Techopedia.com, en particulier sur les sujets liés à la crypto-monnaie. Depuis septembre 2016, il travaille en tant que rédacteur de contenu indépendant, une carrière qui l'a mené à collaborer avec des entreprises en France et aux États-Unis, tout en travaillant à distance. Florian excelle également dans la création de contenus de grande envergure comme des livres blancs et des e-books. Sa spécialisation couvre des domaines variés, dont les technologies SaaS et B2B, les nouvelles technologies, le Web 3.0 (y compris…