Comment deviner les mains des autres joueurs au poker selon leur ouverture ?

Fiabilité

Deviner les mains des autres joueurs au poker juste après l’ouverture est l’une des compétences à posséder car c’est un moment de la partie où l’on a que très peu d’indices. Mais Techopedia souhaite vous donner aujourd’hui plusieurs conseils. Découvrez un peu plus en détails toutes nos astuces pour deviner les mains des autres joueurs au Poker selon leur ouverture.

Comment deviner la main du joueur « Under The Gun » ?

Un joueur « Under The Gun » (UTG) est en position très défavorable, du fait notamment qu’il est le premier joueur à agir lors de la phase de pré-flop, selon les règles du poker. Il doit donc prendre une décision avant de connaître la décision des autres joueurs. Les habitudes de jeu d’un joueur UTG dévoilent de précieux indices à ses adversaires, et une bonne analyse de ses actions peut aider les joueurs à deviner la combinaison des deux cartes qu’il a entre les mains.

Il faut savoir que la plupart des joueurs UTG adoptent généralement un style de jeu très conservateur et ils préfèrent ainsi une main forte pour compenser cette position très défavorable lors de la phase initiale du jeu.

 

Joueur poker utg

Un joueur par exemple généralement assez prudent sera plus à l’aise avec des paires hautes (« High Pair ») comme AA ou KK, qui sont les meilleures mains préflop. Avec de telles paires, la plupart des joueurs tenteront de placer la plus grosse mise possible dans le pot dès la phase initiale du jeu. L’analyse de la vitesse de réaction et son agressivité peut dévoiler également des indices puissants aux autres adversaires.

En règle générale, on doit également tenir compte du nombre de joueurs pour placer la mise. Une paire forte (QQ ou plus) peut constituer un précieux atout lorsque le nombre d’adversaires est faible, alors que si le nombre d’adversaires est élevé, il est peu probable d’être le seul et unique joueur à avoir une main haute. On mise également plus fort si beaucoup de joueurs à parler (jouer) derrière nous. Avec une paire forte QQ (ou plus) préflop, on est presque sûrs d’avoir toujours la meilleure paire au flop, dans la mesure où seulement 30% des joueurs touchent un flop qui améliore leur main.

Comment deviner la main d’un joueur qui colle la grosse blinde ?

En règle générale, un « limper » (nom du joueur qui s’aligne sur la grosse blinde sans relancer) dispose d’une main faible qu’il ne souhaite donc pas relancer. Cependant, une analyse plus minutieuse de son comportement dans le jeu et sa capacité à participer aux enchères de poker est nécessaire pour confirmer cette prévision. Le taux de relance pré-flop (PFR) du joueur dans les parties précédentes est par exemple un indicateur important pour évaluer son profil d’agressivité et sa capacité à relancer en situation défavorable.

Pour un taux de relance pré-flop très faible, disons inférieur à 5%, c’est que statistiquement son éventail de mains est très réduit et par conséquent le joueur s’abstient de relancer en cas de situation moyennement défavorable. On peut alors supposer dans ce cas que le joueur ne détient que des mains défavorables ou très intermédiaires, comme un connecteur intermédiaire assorti (de type 9 – 10) ou par exemple des paires très défavorables (comme un 6 – 6).

Pour un joueur avec un taux de relance pré-flop élevé (supérieur à 15%), on peut alors considérer qu’il fait preuve d’audace et qu’il est plus susceptible de privilégier des mains spéculatives. Son éventail de mains est donc globalement élargi par rapport à un joueur « tight ». Dans ces conditions, le « limpe » pourrait alors indiquer une main très faible, comme un petit connecteur assorti (de type 6 – 7). L’étude de son agressivité, et de sa capacité à bluffer au cours des parties précédentes, permet de confirmer cette tendance.

Cette théorie n’est cependant valable que sur un gros échantillon de mains (disons au moins 70 mains). Sur quelques dizaines de mains, le joueur peut simplement avoir de la chance et avoir de belles mains, ce qui bien sûr affecte son taux de relance pré-flop et cet indicateur ne peut donc pas révéler des informations fiables. La position du joueur à la table a également son importance, et pour un joueur qui relance beaucoup au bouton, cette théorie n’est pas vraie.

Comment deviner la main d’un joueur qui raise après l’ouverture ?

Un joueur qui relance après l’ouverture est confiant dans son jeu car il est prêt à augmenter la mise initiale après la « Big Blind ». Pour un joueur présentant un profil de risque modéré, comme un joueur serré par exemple, on peut alors supposer qu’il a une main très favorable comme une paire haute (paire d’As, paire de rois, paire de dames, paire de valets ou encore une paire de dix) ou un gros connecteur assorti (roi + As ou As dame). Ces combinaisons constituent d’excellentes mains de départ. On ne peut pas non plus exclure le fait qu’il ait d’autres paires moins avantageuses, comme des connecteurs assortis intermédiaires de type 9 -10 par exemple, mais il faudra alors pour cela évaluer son taux de relance après l’ouverture (PFR) pour mieux cerner sa capacité à relancer en situation moins favorable.

La position à la table du joueur raise dévoile également des informations importantes sur sa main. Une position avancée ou intermédiaire signifie que le joueur n’a pas encore récolté suffisamment d’informations sur le jeu de ses adversaires et qu’il n’a pas encore assez de visibilité pour évaluer avec précision les mains des autres joueurs. Une relance dans une telle position, pour un joueur serré, signifie qu’il a très probablement une main très favorable comme une paire d’as (AA), une paire de rois (KK), une paire de dames (QQ), une paire de valets (JJ) ou encore une paire de dix (TT). Au cut off et au bouton, il bénéficie d’une position stratégique et d’une meilleure visibilité sur l’état des mises des joueurs précédents et on joue des paires moyennes ou des connecteurs assortis. On peut penser qu’il pourra relancer en cas de bonne main ou en cas de main moyenne pour faire coucher les adversaires et remporter le pot.

position joueur poker

Un taux de relance pré-flop (PFR) élevé (plus de 15%) pour un joueur se traduit par un éventail de mains plus large et une forte probabilité qu’il relance en position défavorable, tandis qu’un joueur qui présente un taux de relance faible (moins de 5%) se traduit par un éventail de mains beaucoup plus réduit avec des positions donc plus favorables, comme des paires hautes ou des gros connecteurs assortis.

Le type de relance a également son importance (raise x3 ou raise x5). Un raise x5 est généralement associé à un éventail de mains beaucoup plus réduit au vue de l’importance de la mise (multiplication par 5 de la mise initiale). Une analyse de l’historique du joueur peut à ce niveau vous indiquer le profil de risque du joueur et sa capacité à bluffer dans de telles conditions.

Comment deviner la main d’un joueur raise x3 ?

Le style de jeu du joueur doit être pris en considération pour deviner la main d’un joueur raise x3. Dans une raise x3, le joueur est assez confiant dans son jeu car il multiplie la mise initiale par 3 après la grosse blind (« Big Blind »). Cela ne signifie pas pour autant qu’il détient obligatoirement une main forte, car il peut par exemple bluffer et tenter d’impressionner ses adversaires. Il est particulièrement utile dans ces conditions d’évaluer la stratégie de jeu du joueur, son niveau d’expérience au poker et son historique au niveau des mises.

Pour un joueur serré – agressif moyen, avec par exemple un taux de mains jouées de 20%, un raise x3 pourra alors être synonyme d’une main forte car ce genre de joueur a un éventail moins large de mains, qu’un joueur loose.

La position du joueur raise x3 a également une importance considérable. Un raise x3 en position avancée peut être le signe d’une main forte, surtout si le joueur en question adopte un style de jeu plutôt serré. En position tardive, un raise x3 d’un joueur serré peut être associée à une excellente main, car le joueur est l’un des derniers à agir en pré-flop et il dispose déjà de toutes les informations sur les autres joueurs.

Comment deviner la main d’un joueur raise x5 ?

Dans une raise x5, le joueur est très confiant et il multiplie la mise initiale par 5 après la grosse blind (« Big Blind »). On pourrait ainsi supposer qu’il détient une main forte dans son jeu, même si ce n’est pas forcément le cas. Certains joueurs peuvent par exemple bluffer, et choisir délibérément de multiplier la mise initiale pour tenter de faire croire à ses adversaires qu’il détient une main haute et qu’il est confiant dans son jeu.

L’expérience et le profil du joueur doivent être analysés scrupuleusement. Un joueur loose agressif est capable de faire un raise x5 pour bluffer ses adversaires, même avec des paires faibles comme des combinaisons 22 à 66. Avec des paires faibles comme une paire de Deux, les joueurs expérimentés tenteront de réduire au maximum la mise initiale, et ils préféreront essayer de bluffer avec des paires plus avantageuses ou des connecteurs importants comme des AK (une carte d’As + carte de roi assortis) qui sont d’excellentes mains de départ.

Il est généralement assez rare qu’un joueur tight tente de multiplier sa mise initiale par 5 après la grosse blind, mais cela n’est pas à exclure pour un joueur TAG (« Tight Aggressive », joueur agressif-serré) ou si il détient par exemple une paire forte, comme une paire d’As (AA), une paire de roi (KK), ou voire même un connecteur comme par exemple un AKs (une carte d’as et de roi assortis), un AQs (une carte d’As et une carte de reine assortis) ou un KQs (une carte de roi et une carte de reine assortis). Pour un joueur loose – agressif, le raise x5 n’est pas forcément associé à une main haute. Ce genre de coups ressemble le plus souvent à coup de bluff ou semi-bluff.

Comment deviner la main d’un joueur qui fait tapis après l’ouverture ?

Le joueur qui fait tapis après l’ouverture met l’ensemble de ses jetons en un seul coup. On pourrait supposer qu’il a donc ainsi une main haute, mais cela n’est pas toujours forcément le cas comme nous allons le voir. Voyons un peu plus en détails quelques astuces et techniques pour deviner la main d’un joueur qui fait tapis après l’ouverture :

La position du joueur à la table : en cas de position “Early”, les joueurs n’ont aucune information sur les autres adversaires, et faire tapis dès l’ouverture révèle un profond gage de confiance dans sa propre main. On peut ainsi supposer dans ce cas que le joueur détient une main haute comme une paire d’As par exemple. Une position plus tardive ou intermédiaire permet cependant au joueur de récolter des informations sur les autres joueurs et d’agir ainsi en connaissance de cause. Il ne détient pas forcément une paire haute et un joueur avec un profil serré – agressif moyen pourra faire preuve d’agressivité avec un semi-bluff par exemple (gros connecteurs assortis ou connecteurs intermédiaires).

Le profil du joueur : un joueur serré-passif qui fait tapis après l’ouverture est généralement assez confiant dans sa main. Mais si votre adversaire a montré des signes d’agressivité lors des parties précédentes, il peut être alors capable de bluffer et cela ne signifie pas pour autant qu’il a une bonne main dans son jeu.

Le temps de réaction du joueur : un délai trop court signifie que l’acte du joueur est déjà prémédité ou bien qu’il manque d’expérience, tandis qu’un temps de réaction trop long signifie qu’il hésite à faire tapis et qu’il a probablement une main constituée de deux cartes intermédiaires (comme une paire de 9).

Comment deviner les mains de mes adversaires au poker en ligne ?

Une partie de poker en ligne ne diverge pas du poker traditionnel. Les mêmes règles s’appliquent et il est possible de deviner les mains de ses adversaires en suivant quelques astuces et techniques que les professionnels du Poker maîtrisent sur les bouts des doigts :

La position du joueur par rapport au Donneur : en cas de position avancée, les joueurs tight sont sensiblement plus prudents que les joueurs loose. Ils n’ont pas encore récolté, en phase de pré-flop, d’informations sur les autres joueurs et ils adoptent donc un comportement très prudent. Une éventuelle relance (comme un raise x3) peut alors signifier pour un joueur, présentant un profil de risque très modéré qu’il détient une bonne combinaison de cartes.

Le temps de réaction des adversaires : trop souvent ignoré par les joueurs au poker, le temps de réaction de chaque adversaire révèle pourtant des informations précieuses sur les mains que détiennent les autres joueurs au poker en ligne.

Une réponse rapide peut signifier que le joueur est assez confiant dans sa prise de décision. Par exemple, en cas de « check » ou de « fold » instantané et sans réflexion préalable, il y a une assez forte probabilité que le joueur ait une main faible (comme un 22). Dans le cas contraire, en cas de nouvelle mise ou voire de relance (« raise ») instantanée, alors le joueur est soit le champion du bluff, soit il détient tout simplement une excellente main (cela peut être par exemple une paire d’as, la meilleure paire pré-flop, ou une autre paire haute associée à une forte probabilité de victoire).

En cas de réponse lente, la décision peut être plus complexe et peut révéler un état de fragilité de la position d’un joueur (notamment en cas de bluff ou semi-bluff).

Les profils des joueurs : il est impératif de catégoriser chaque joueur dans l’une des quatre grandes catégories : large-passif, large-agressif, serré passif et serré agressif pour mieux comprendre sa stratégie de jeu et être capable de deviner efficacement sa main.

Un joueur large-passif par exemple correspond typiquement à un joueur débutant qui mise toutes ses mains sans aucun discernement et relance très rarement.

Un large-agressif en revanche correspond typiquement à un profil de joueur de véritable fou furieux : il relance souvent, est capable de s’ajuster à chaque partie et est absolument redoutable ! Il est assez difficile, même avec la technique de l’éventail de mains de deviner efficacement les combinaisons envisageables. La plupart des joueurs professionnels adoptent ce style de jeu.

Un joueur serré passif est généralement très prévisible car il ne rentre dans un coup que quand il a une bonne main et il ne relance que quand il a un très bon jeu. La technique de l’éventail de mains est alors très efficace pour ce type de joueur.

joueur poker nit

Un serré agressif sélectionne de façon très rigoureuse ses mains, il s’agit d’un joueur absolument redoutable car il est capable de bluffer en fonction de la situation du jeu. La technique de l’éventail de mains est généralement efficace pour ce type de joueur, mais méfiez-vous car il est capable de faire preuve d’agressivité dans le jeu pour surprendre ses adversaires.

Un outil de poker, comme le logiciel Hold’em Manager 3 peut être utilisé comme solution complémentaire pour construire une base de données et obtenir des statistiques détaillées des joueurs avec lesquels vous avez déjà été confrontés. Ce logiciel est compatible avec les meilleurs sites de poker. Intégrant une technologie HUD (Head-Up Display), le logiciel offre des statistiques très utiles pour mieux anticiper ses coups : taux VPIP (pour « Voluntarily Put Money In Pot », pourcentage de fois qu’un joueur choisit de mettre volontairement de l’argent dans le pot), taux PFR (pour « Preflop Raise », pourcentage de relances lors du pré-flop) ou encore l’AF (niveau d’agressivité d’un joueur).

D’autres statistiques complémentaires plus complexes peuvent être utilisées pour mieux comprendre le profil d’un joueur de Poker : pourcentage de « continuation bet » au flop, pourcentage de « 3bet preflop » ou encore le pourcentage de squeeze.

Pourquoi réfléchir en « éventail de mains » pour deviner le jeu de votre adversaire au poker ?

Il est quasiment impossible de deviner avec précision les deux cartes que votre adversaire a entre les mains, à moins que votre adversaire soit parfaitement lisible au niveau psychologique, mais c’est généralement une technique qui se révèle totalement inefficace pour la plupart des joueurs !

Les joueurs changent souvent de style de jeu au cours d’une même partie en fonction des besoins, et réfléchir en éventail de mains (« hands range » en anglais) permet ainsi à des joueurs expérimentés d’anticiper les combinaisons de cartes possibles pour chaque adversaire. Cette technique consiste à envisager toutes les combinaisons de deux cartes possibles que votre adversaire a probablement dans les mains en tenant compte de sa stratégie de jeu, de son historique, de ses mises et sa position.

Au Texas Hold’Em, il y a un total de 1 326 combinaisons de deux cartes envisageables au pré-flop, mais si on doit exclure les deux cartes que l’on détient déjà, cela ne fait plus alors que seulement 1 225 combinaisons envisageables. On peut bien sûr exclure la quasi-totalité de ces combinaisons, car il est peu vraisemblable qu’un joueur participe à un tour de mise avec une main très défavorable, comme une paire de deux qui correspond à l’une des pires combinaisons de départ.

À ce niveau, l’analyse du degré d’agressivité, de son comportement dans le jeu (son historique) et son taux de relance devraient permettre d’éliminer toutes les combinaisons de cartes peu probables. Un joueur agressif avec un taux de relance pré-flop élevé (plus de 15%) devrait par exemple présenter un éventail de main assez large, tandis qu’un joueur serré avec un taux de relance faible (moins de 5%) aura tendance à jouer des mains très favorables comme des cartes hautes (deux cartes d’as par exemple).

Conclusion personnalisée  :

Deviner la main d’un joueur de Poker sans une technique en se basant exclusivement sur l’aspect psychologique est voué à l’échec. Nous l’avons vu, l’éventail de mains est une technique incontournable pour dresser la liste probable de toutes les combinaisons de cartes envisageables de chaque joueur, en tenant compte de son comportement dans le jeu, de son degré d’agressivité, de son taux de relance habituel et sa position, la position au poker est très importante. Il faut également être en mesure d’adapter l’éventail de mains au profil de chaque joueur : un joueur loose – agressif mise sur toutes les mains sans aucun discernement et présente un éventail de main assez large, tandis qu’un joueur serré est davantage prudent et plus enclin à relancer en cas de main très favorable. La maîtrise des statistiques et des probabilités peut être très utile pour deviner efficacement la main d’un joueur, mais pour une partie en ligne, l’utilisation d’un logiciel comme Hold’em Manager 3 est un outil précieux pour obtenir des statistiques détaillées sur les joueurs.

Articles Liés

Anais
Editor
Anais
Responsable d'édition

Anaïs est éditrice de contenu SEO chez Techopedia. Elle est experte des jeux d'argent et plus particulièrement des jeux de casino et poker. Elle se consacre aujourd'hui au partage de ses connaissances et son expertise acquise après des années en tant que joueuse poker et journaliste. Joueuse de poker régulière, elle arpente les tables de poker en ligne, mais aussi des casinos et des salles de poker en live. Elle a pris part à des parties de Cash Game dans des salles de poker parisiennes, mais aussi belges ou encore maltaises. Elle aime aussi jouer des tournois lors de grands…