Quelles sont les meilleures combinaisons au poker

Fiabilité

Une bonne maîtrise des meilleures combinaisons au poker est incontournable pour jouer sereinement à ce jeu. Sur Techopedia, on vous dévoile le classement des meilleures combinaisons de mains au poker, ainsi que les probabilités de ces combinaisons et quelques conseils, mais n’oubliez pas qu’avoir une bonne main ne suffit pas obligatoirement pour remporter le pot !

Quelle est la meilleure combinaison au poker ?

La meilleure combinaison au poker est la Quinte Flush Royale car elle est considérée comme une main imbattable et elle est située au sommet du classement des meilleures mains au poker. Composée de cinq cartes consécutives de la même couleur, allant du 10 jusqu’à l’As, cette combinaison garantit la victoire au joueur qui la détient. Cette combinaison est aussi la plus rare avec une probabilité de seulement 1 chance sur 649 739 de la détenir au cours d’une même main (au Texas Hold’Em). 

Tableau des meilleures combinaison au poker

Voici un tableau explicatif de toutes les combinaisons de poker existantess, classées de la meilleure à la pire :

Nom de la combinaison :  Description :
Quinte flush royale La Quinte flush royale est composée de cinq cartes consécutives, de la même couleur (cœur, carreau, trèfle, pique), allant du 10 jusqu’à l’As.

Exemple : 10 – Valet – Dame – Roi – As (carreau).

quinte flush royale

La Quinte flush royale est considérée comme la meilleure combinaison au poker et elle est extrêmement rare.

Quinte Flush La Quinte Flush (également appelée : « Straight flush ») est une combinaison composée de cinq cartes consécutives de la même couleur (cœur, carreau, trèfle, pique).

Exemple : 7 – 8 – 9 – 10 – Valet

quinte flush

La Quinte Flush se classe à la seconde position des meilleures combinaisons de poker avec une probabilité associée de 1 / 72 192. Il s’agit donc d’une combinaison particulièrement rare et la probabilité de victoire est très élevée pour le joueur qui la détient.

Carré Le Carré (« Four of a kind » en anglais) est une combinaison composée de quatre cartes de la même valeur (par exemple quatre Valets) et d’une carte supplémentaire appelée : le Kicker.

Le Kicker permet de départager des joueurs.

carré

Exemple : V – V – V – V – 10

Bien que moins puissante que la Quinte Flush, le Carré est l’une des meilleures combinaisons au poker et il s’agit d’une combinaison assez rare avec une probabilité de la détenir d’une chance sur 4164.

La probabilité de victoire est assez élevée pour le joueur qui la détient.

Full ou main pleine Le Full (« main pleine » en français) est une combinaison composée d’une série de trois cartes de même rang et d’une série de deux autres cartes supplémentaires de même rang.

Exemple : 10 – 10 – V – V – V

full house

Le Full est moins puissant que le Carré et il est assez probable de la détenir au cours d’une main (0,1441 %, cote : 1 / 693).

Couleur La Couleur (« Flush » en anglais) est une combinaison composée de cinq cartes de la même couleur (cœur, carreau, trèfle, pique).

couleur

Exemple: 7 – 9 – V – R – 10 (cartes en trèfle)

La Couleur est une combinaison moins puissante que le Full, mais plus puissante que la Quinte, avec une probabilité de 0,1965 % (1/508).

Quinte La quinte (« Straight” en anglais) est une combinaison composée de cinq cartes qui se suivent, mais qui ne sont pas de la même couleur.

quinte

Exemple : 3 – 4 – 5 – 6 – 7 (de couleurs différentes)

La quinte est une combinaison assez puissante. Elle bat le brelan, la double paire, une paire et la carte haute. Il est assez courant de rencontrer la quinte dans une partie de poker vu la probabilité assez élevée (0,3925 %, soit une cote de 1:254).

Brelan Un brelan (« Three of a kind » en anglais) est une combinaison formée par trois cartes de rang identiques, et deux cartes supplémentaires de rang différents.

brelan

Exemple : 10 – 10 – 10 – 9 – 7 (brelan de 10)

Le brelan est une main plus puissante qu’une double paire, mais cependant moins forte qu’un quinte.

La probabilité de détenir un brelan dans une main est assez élevée (2,1128 %).

Deux paires ou Double paire Une double paire (« Two pair » en anglais) est une combinaison formée par deux paires de rangs différents, et d’une carte supplémentaire de rang différent des deux autres paires (appelée le « Kicker »).

double paire

Exemple : 10 – 10 – 9 – 9 – J (double paire de 10 et 9, avec le valet comme Kicker)

La double paire est une main assez fréquente au poker et elle ne bat que la paire et la carte haute.

Une paire Une paire (« pair » en anglais) est une combinaison formée d’une seule paire de cartes de rangs identiques et de trois cartes supplémentaires (« Kickers »).

paire

Exemple : J – J – 8 – 9 – K (paire de valets, avec le 8 – 9  et le roi comme Kickers)

La paire est une combinaison très fréquente au poker (probabilité de 42,2569%) et il est très courant de départager les joueurs en utilisant les kickers.

Carte haute ou une hauteur Une hauteur, ou carte haute, (« high card » en anglais) est une combinaison formée de cinq cartes ne formant aucune des combinaisons déjà évoquées.

carte haute

Exemple : K – Q – 8 – 6 – 5

Une hauteur est la combinaison la moins puissante au poker avec une probabilité très élevée (50.1177%). Elle est battue par toutes les autres combinaisons au poker.

Quelles sont les probabilités de toucher une bonne combinaison au poker ?

Les probabilités de toucher une bonne combinaison au poker peuvent varier suivant le style de poker, le nombre de joueurs et les cartes visibles sur la table.

Dans la variante la plus populaire de poker (le Texas Hold’Em) avec un deck de 52 cartes, voici les probabilités de toucher une bonne combinaison au poker :

Nom de la combinaison Taux de probabilité : (non-cumulé)
Quinte flush royale 0,000154 %
Quinte flush 0,00139 %
Carré 0,02401 %
Full 0,1441 %
Couleur 0,1965 %
Quinte 0,3925 %
Brelan 2,1128 %
Deux paires 4,7539 %
Une paire 42,2569 %
Carte haute 50,1177 %

Dans la variante Seven-Card Stud, une autre variante de poker assez populaire, voici les probabilités de toucher une bonne combinaison au poker :

Nom de la combinaison Taux de probabilité : (non-cumulé)
Quinte flush royale 0,0032 %
Quinte flush 0,0279 %
Carré 0,168 %
Full 2,60 %
Couleur 3,03 %
Quinte 4,62 %
Brelan 4,83 %
Deux paires 23,5 %
Une paire 43,8 %
Carte haute 17,4 %

Quelles sont les pires combinaisons à jouer au poker ?

2 – 10 (main de Doyle)

La main de Doyle fait référence à l’un des plus grands champions de Poker, Doyle Brunson, qui a remporté pendant deux années consécutives (1976 – 1977) les World Series of Poker, l’un des championnats les plus prestigieux du Poker, avec cette combinaison de cartes (2 – 10).

Cette combinaison n’étant cependant pas réputée pour être une bonne main, sauf lorsqu’elle est jouée à bon escient avec le jeu des blinds durant la phase finale des tournois.

As avec un Kicker de faible valeur

Un As avec un Kicker de faible valeur peut être dangereux pour les joueurs inexpérimentés, qui ont tendance à surestimer la puissance de l’As. Un As avec une carte de faible valeur, comme un 6 par exemple, peut se révéler inutile si un autre joueur détient également un As dans son jeu avec un Kicker de plus grande valeur.

Une carte haute et une carte faible

Le fait de détenir dans sa main une carte haute avec une carte faible (comme un roi – 3 par exemple) est assez dangereux pour les joueurs inexpérimentés qui ont tendance à surestimer la puissance de la carte haute. À moins que les cartes communautaires soient favorables, ce qui est assez peu probable, la valeur de la carte faible ne joue pas en votre faveur et peut vous empêcher de former une quinte par exemple. Si en plus les deux cartes sont dépareillées, elles ne peuvent pas non plus former une couleur (« Flush »).

7 – 2 dépareillés

Cette combinaison est l’une des pires combinaisons à jouer au poker. Le 7 – 2 dépareillés sont des cartes de faibles rangs, et par conséquent il est difficile de constituer une main forte avec ces cartes. Le fait qu’elles n’aient pas la même couleur rend la constitution d’une couleur (« Flush ») assez peu probable. Le 7 et le 2 sont des cartes qui ne suivent pas et il est donc difficile de former une Quinte.

2 – 6

Le 2 – 6 est également une combinaison très défavorable au poker. Ce sont déjà des cartes de faible valeur, ce qui signifie que même si vous formez une combinaison avec ces cartes, la probabilité de victoire reste finalement assez faible. Vous pouvez bien sûr avoir un peu de chance avec un flop favorable (3 – 4 – 5), mais cela reste assez peu probable. Un autre joueur peut avoir une main plus favorable (6 – 7) par exemple.

D’autres mains sont fortement déconseillées aux joueurs inexpérimentés, à moins de tenter un gros coup de bluff par exemple, comme le 2 – 8, le 3 – 8, le 3 -7 et globalement toutes les combinaisons formées à partir de cartes dépareillées de faible rang.

Ce classement ne doit pas nous faire oublier que très souvent, on constate que les joueurs sont beaucoup moins frileux avec le poker en ligne, notamment sur les meilleurs sites de poker en ligne, et ils ont tendance à jouer parfois les plus mauvaises combinaisons envisageables.

FAQ

Les combinaisons sont-elles les mêmes pour tous les types de poker ?

Qui gagne en cas d’égalité au poker ?

Quelle combinaison est la plus forte entre un brelan et une suite ?

Qui gagne entre une couleur et une quinte ?

Articles Liés

Anais
Editor
Anais
Responsable d'édition

Anaïs est éditrice de contenu SEO chez Techopedia. Elle est experte des jeux d'argent et plus particulièrement des jeux de casino et poker. Elle se consacre aujourd'hui au partage de ses connaissances et son expertise acquise après des années en tant que joueuse poker et journaliste. Joueuse de poker régulière, elle arpente les tables de poker en ligne, mais aussi des casinos et des salles de poker en live. Elle a pris part à des parties de Cash Game dans des salles de poker parisiennes, mais aussi belges ou encore maltaises. Elle aime aussi jouer des tournois lors de grands…